AUTOPSY Fondateur

Ainé d'une famille nombreuse modeste et natif de région parisienne, j'ai grandi dans le Sud-Ouest. Principalement expérimenté dans le secteur médical, expérience humaine enrichissante, entrepreneur autodidacte en informatique et webmaster, j'ai été à l'initiative de mouvements culturels alternatifs (Chaîne YouTube internationale, Journalisme bénévole amateur, etc.) dans les années 2010. Trop passionné et touché par l'injustice du monde à travers les sujets que je traite, j'en perds qui je suis …

 

"Mort" de l'ego

À partir de 2012, je porte un bagage de contre-culture puis un intérêt pour le développement personnel au fil du temps, comme une invitation inconsciente à retrouver ce que j'ai perdu.

En 2015, je pars m'isoler à la campagne. J'en profite pour me challenger en rénovant une vieille bâtisse en moellon et faire du commerce ici et là pour survivre avec des dettes. Je me connecte à la nature, aux animaux, puis crée une modeste marque de fringue pour combler un besoin de créativité. Je vis quelques histoires humaines aussi intenses que douloureuses pour finir ce cycle en solitaire, face à face avec moi-même, mon âme. Ecriture, lecture, émotions et méditations rythment mes journées en 2019. Attiré et fasciner par les travaux de Carl Gustav Jung et Lise Bourbeau, je me rends compte qu'avec de l'humilité, ils permettent de mieux prendre conscience de soi, d'amorcer, puis réaliser des transformations incroyables … même si évidemment, Berlin ne s'est pas reconstruit en un jour.

 

Résurrection

Ce qui avait été expérimenté ces dernières années m'a appris dans la douleur ce que je n'appréhendais pas dans la douceur, typiquement humain. Je réalise que cette décennie ressemblait plus à un purgatoire obligatoire dans le but de poursuivre mon histoire, et que ça a du sens.

Je vends ma maison de campagne en 2020 et réintègre la société avec de nouvelles motivations. A nouveau en capacité de voir le verre à moitié plein plutôt que vide, l'envie d'avoir envie, partager, proposer des solutions et agir. Plutôt que dépérir sur des médias sociaux en ne soulignant que les maux de la matrice comme par le passé. Ça change tout …

J'ai toujours été attiré par la technologie, et au vue de mon parcours souvent engagé, j'ai fini par me retrouver face à la "Blockchain" comme si c'était écrit. Elle offre ce que j'espérais en matière de philosophie : la possibilité de décentraliser des services entre humains ainsi qu'une meilleure transparence. Conquis, j'y investis une majeure partie de mes économies, je prends des risques mais foi et conviction animent mes intentions, aiguisent mes intuitions.

Après une formation autodidacte intense, la poursuite du travail sur soi et ma détermination naturelle, je deviens "symboliquement" millionnaire en quelques mois. L'argent n'est pas visé dans l'absolu, j'ai toujours été plus attiré par l'amour que le pouvoir, mais les projets ambitieux en adéquation avec mes valeurs le sont. Je considères l'argent comme un outil qui ne mets que davantage en lumière la nature que chaque être humain porte déjà en lui.

C'est donc dans une logique de démarches altruistes et humanitaires qui me tiennent à cœur que l'aventure se poursuit. Profiter du changement pour prendre soin de soi et se réaliser à travers des missions qui ont du sens.

Contrairement à mon "ex-peau" ou "ego", le cœur ne m'appelle pas à sauver le monde utopiquement, ni à me frustrer comme tout écologiste ou humaniste trop exigeant et impatient. Mais simplement à réaliser ma part du colibri le temps d'une vie. Chemin de vie, vocation, réalisation, ... bonheur.

 

Je suis fier de porter ces missions à travers l'image de "Meykin", coopérer en horizontalité plutôt qu'en hiérarchie, et partager des missions avec des êtres qui partagent une motivation, une même direction. D'autres nous rejoindrons le moment venu, persuadé que ce n'est que le début d'une grande et belle aventure 

 

Johan Derouet, Fondateur Meykin